Maison Ebénisterie
Escalier Tonnellerie
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Chêne Blanc
Vign_chene_blanc_rc-bm_g
 
Frêne
Vign_frene_blanc_fc-sm_g
Hêtre
Vign_bois_hetre_picture1
 
Sapelli
Vign_004SY1
Erable
Vign_erable_amerique_002_bois_coupe_tangentielle_
 
Sapin
Vign_I_15092011_112639
Pin
Vign_telechargement
Chêne
Vign_groschnemontbenault1
Hormis s'il pousse au milieu d'une clairière, en raison d'une croissance lente, dans une forêt mélangée primaire subnaturelle mixte (feuillus-résineux), il faut 100 à 150 ans pour qu'il atteigne la canopée (étage supérieur de la fôret), mais cette lenteur permet au chêne de produire un bois dense et dur, apprécié pour de nombreux usages, surtout depuis la quasi-disparition des grands ormes qui produisaient également un bois dur et de grande taille.
Si on le laisse vivre, le chêne dépasse facilement les 500 ans, et jusqu'à plus de 1000 ans et plus, exceptionnellement. 
Les chênes possèdent des feuilles disposées de manière spiralée, comportant un bord lobé dans de nombreuses espèces; certaines ont des feuilles entières avec un bord lisse ou denté. Les fleurs sont des chatons qui apparaissent au printemps. Le fruit est un akène, appelé gland, fixé dans une structure appelée cupule ; chaque gland contient une graine (rarement deux ou trois) et met pour mûrir 6 à 18 mois selon l'espèce. Certaines espèces sont des arbres atteignant plusieurs dizaines de mètres de haut (chêne sessile), des grands arbustes (chêne vert), ou des arbrisseaux (chêne kermès).
Une forêt de chênes est une chênaie. Le chêne forme souvent des forêts mixtes en association avec d'autres feuillus.
Le chêne est l'arbre le plus répandu en France, avant le pin2. Il représente 40 % des essences, feuillus et conifères confondus2. Il est très utilisé en ébénisterie et menuiserie. Les chênes tricentenaires de la forêt de Tronçais (dans l'Allier) sont classés et interdits d'exploitation depuis 1899.
Taille maximale : 50 m.
Port (arbre isolé) : houppier large et irrégulier. Les branches basses sont puissantes et leur aspect tortueux est caractéristique en hiver. Son feuillage n'est pas très dense et on aperçoit les branches même en été. Le Chêne rouvre planté serré pousse droit et haut.
Tronc : il peut atteindre 2 m de diamètre chez le chêne pédonculé. Il est robuste et droit.
Racines : les racines du chêne pénètrent profondément dans la terre en pivot, au détriment des racines latérales moins développées.
Son fruit est une akène (le gland), plus ou moins profondément insérée dans une cupule garnie d'écailles parfois épineuses. Il tombe de lui même (quittant sa cupule) quand il est mûr, en septembre. Un chêne adulte en produit 50.000. Le chêne fructifie tard (à 50 ans).
 
Vign_chene4
Le bois de chêne est très apprécié des sculpteurs car il est souple à travailler quand il est frais et en vieillissant, le bois durcit, empêchant les vers de s'y loger. Le chêne est le plus dur et le plus durable des bois européens. Il est également très dense et lourd (>1 tonne/m3). Il résiste bien dans l'eau. Cette qualité, alliée à la forme courbe de ses branches, était mise à profit en construction navale. Colbert, qui créa la Navale, entreprit un vaste programme de plantation de Chênes rouvres, par l'ordonnance de 1669. Il en reste de belles forêts (forêt de Bercé, près de Jupilles, dans la Sarthe : Chênes rouvres sur 3.000 ha ; forêt de Tronçais sur 10583 ha, à proximité de Moulins, Nevers, Montluçon et Bourges). C'est aussi un excellent bois pour la charpente, les traverses de chemin de fer, et un bois de chauffage (comme les autres Fagacées ). On en fait également des tonneaux du fait de la présence de tanin. 
C'est aussi un excellent bois de feu.
Son écorce est utilisée pour tanner le cuir (car elle contient du tanin). 
Enfin, son gland, riche en amidon, servait à engraisser les porcs ; torréfié, il constituait un substitut de café.
 
Frêne
Vign_photo-frene-des
Le Frêne élevé ou Frêne commun (Fraxinus excelsior) est un grand arbre commun des forêts d'Europe à bois clair dur et élastique de la famille des Oléacées.
Le Frêne élevé est un grand arbre, jusqu'à 40 m de hauteur et 1 m de diamètre, à tronc droit à écorce lisse et grisâtre, se crevassant avec l'âge. Cette essence de lumière, à croissance rapide (10 m en 20 ans au stade juvénile ) , est très résistante au froid ; elle craint cependant les gelées tardives, qui peuvent tuer les bourgeons terminaux. Les frênes sont très exigeants à la plantation.Il faut particulièrement soigner le travail du sol, le paillage du sol et l'alimentation en eau. Sensible au gel précoce, il faut le suivre les dix premières années afin d'éviter les fourches qui se forment automatiquement. C'est aussiune espèce sensible à la sécheresse, et sa régénération est influencée par des perturbations naturelles (ou parfois anthropiques) telles que les inondations ou baisses de nappe phréatique superficielle.Il a un des systèmes racinaires les plus développé des arbres indigènes. Par son enracinement diffus et grand colonisateur de sol, il est capable de rivaliser avec le hêtre. Il empêche tout arbrisseau de se développer à son contact.
Il donne un bois clair, souple et résistant; il bois est recherché pour certains usages en raison de sa résistance à la flexion et aux chocs : manches d'outils, outils en bois (râteaux), cannes et bâtons (de hockey notamment), charronnage, carrosserie… les meilleurs exemplaires fournissent un bois de déroulage utilisé en placage. À défaut, c'est un excellent bois de chauffage.
 
Vign_fraxinus_excelsior2_dr
Le bois de frêne est bon au polissage et au toucher onctueux. Il est dur, lourd (dense), flexible et pas cassant : on en faisait, depuis l'antiquité, les hampes des lances (on plantait des Frênes près des châteaux-forts). Ovide, dans les Métamorphoses, le nomme "arbre aux javelots". On a découvert des outils néolithiques (5000 ans av JC) avec un manche de frêne. Dans la vie courante, on en faisait aussi des manches de bêches, des barreaux d'échelle, des gouvernails, des rames, des raquettes de sport et les anciens skis.
Le Frêne monophylle peut être planté en alignement de rue.
Hêtre
Vign_les_plus_beaux_arbres_du_monde_hetre_de_ponthus
Le Hêtre commun est un grand arbre. Sur les sols de bonne fertilité, il peut s'élever facilement jusqu'à 25 à 35 m de hauteur et la circonférence de son tronc peut couramment atteindre 1,80 m chez des hêtres centenaires. Des sujets exceptionnels ont été mesurés jusqu'à 45,5 m de hauteur et on a répertorié certains troncs dont le tour dépasse les 6 m. Inversement, lorsqu'il croît en lisière haute des forêts de montagne et que de plus il est régulièrement brouté par le bétail ou par les cervidés, il peut alors rester prostré à hauteur d'homme.Le système racinaire du Hêtre est à la base un système “en cœur” puissant, avec de nombreuses racines multidirectionnelles et souvent soudées entre elles, qui en l'absence de contraintes peut s'installer assez profondément. Cet enracinement n'est cependant pas capable de franchir des obstacles du sol tels que des couches compactes et mal drainées ou des couches indurées. Les racines tendent alors par compensation à se développer horizontalement en surface et confèrent alors au Hêtre sa réputation d'arbre à enracinement superficiel
 
Vign_hetre_commun4
Le bois du Hêtre, de couleur en général jaune clair à rosée, présente un aspect homogène sans duramen distinct. Il se reconnaît aisément au dessin que font les nombreux petits rayons ligneux, qui apparaissent en section tangentielle sous forme d'un mouchetis de petits lenticelles ou en section radiale sous forme d'une maillure prononcée.
La masse volumique est généralement comprise entre 600 et 750 kg/m3.

Rétractabilité : retrait total élevé (surtout pour les bois de montagne). Nerveux.
Stabilité : faible à modérée. Il a tendance à se fissurer et à se gondoler.
Sensibilité aux insectes : assez résistant. Sensible au puceron lanigère.
Sensibilité aux champignons : très forte.
Résistance aux intempéries : très faible.
 
Sapelli
Vign_413px-Sapele_Tree_Congo_Brazzaville
Le Sapelli dispose d’épais contreforts mais peu développés. Son fût est généralement droit et cylindrique et peut atteindre 30 mètres de haut pour 2,5 mètres de diamètre. L’écorce grisâtre s’écaille en petites plaques circulaires. Le houppier est composé d’un feuillage principalement présent à la périphérie et dont les feuilles sont regroupées en touffe étoilée. Les feuilles caduques sont composées pennées par 5 à 9 paires de folioles. Les fruits sont des capsules en forme de cigare se détachant en 5 valves et libérant 15 à 20 graines ailés par capsule.
Cette espèce des forêts tropicales humides est exploitée de façon sélective dans tout le bassin du Congo pour son bois rouge à très forte valeur commerciale.
Erable
Vign_450px-Acer_saccharum
La plupart des érables peuvent atteindre entre 10 et 40 m de hauteur. Les autres relèvent plus du terme d'arbrisseau, mesurant moins de 10 m. La plupart des espèces ont des feuilles caduques, mais une minorité en Asie du Sud et dans le bassin méditerranéen sont sempervirentes. La plupart des érables tolèrent le manque de luminosité : beaucoup de petits spécimens s'accommodent de vivre sous la canopée des feuillages des arbres plus grands qu'eux si bien que les plus grands spécimens deviennent dominants dans de la canopée. Le faisceau des racines de l'érable est typiquement dense et fibreux.
 
Vign_2269588-automne-rouge-vif-les-feuilles-d-39-un-arbre-d-39-erable
Les fleurs de l'érable sont vertes, jaunes, orangées ou rouges. Bien que celles-ci soient individuellement petites, l'arbre entier en fleurs peut être impressionnant dans diverses espèces. Les érables sont au début du printemps sources de pollen et de nectar pour les insectes.
Le fruit de l'érable, appelé samare, est jumelé en disamare, en forme d'hélice. La graine peut ainsi, grâce au vent, être transportée sur des distances considérables. Elle parvient à maturité sur l'arbre de quelques semaines à six mois selon l'espèce et est dispersée peu de temps après. La plupart des espèces ont besoin de la stratification pour germer. La graine peut rester "dormante" à sol plusieurs années avant de germer.
© 2013
Créer un site avec WebSelf